03-03-21

Q&R – Le coronavirus peut-il se propager par la climatisation ?

Imaginez : un collaborateur est atteint du coronavirus sans le savoir et ne présente pas de symptômes. Quand il tousse/éternue, il expulse des gouttelettes contaminées. Un système de ventilation ou climatisation peut-il propager ces gouttelettes dans tout le bâtiment ? Le risque est minime, mais mieux vaut prendre quelques mesures.​


Important : d'autres mesures s'appliquent dans les établissements de soins de santé (comme les hôpitaux et centres de soins résidentiels).


Le coronavirus se transmet notamment lorsque l'on touche des surfaces ou mains contaminées, mais aussi et surtout quand on inspire directement des gouttelettes de salive d'une personne malade. Les mesures générales (garder ses distances, masques buccaux, tousser et éternuer dans le pli du coude ou de préférence dans un mouchoir en papier jetable et soigner son hygiène des mains) protègent souvent correctement les collaborateurs. En effet, la plupart des gouttes sont si lourdes qu’elles tombent immédiatement par terre.

Aérosols : danger potentiel

Mais de minuscules gouttelettes contaminées (aussi appelées aérosols) peuvent rester en suspension dans l’air pendant des heures à l’intérieur. Les systèmes de ventilation ou de climatisation créent un flux d’air qui peut repousser les aérosols contaminés

5 points d'attention concrets

Le Conseil supérieur de la Santé donne quatre conseils pour lutter contre la propagation des aérosols.

  1. Amenez un maximum d’air frais
    L’approvisionnement en air frais et non contaminé vise à réduire la concentration de particules virales dans l’air.

    Utilisez de préférence des systèmes de ventilation mécanique et optez pour 100 % d’air frais. Assurez-vous que l’air extérieur aspiré provient d’un endroit où le niveau de contamination de l’air est aussi faible que possible. Prévoyez au moins 50 m³ et de préférence 80 m³ d’air frais par heure et par personne.

    S’il n’est pas possible d’installer un système de ventilation mécanique, gardez les fenêtres et les portes d’un côté du local ouvertes en permanence. C’est le seul moyen d’augmenter le débit de la ventilation. Pour augmenter encore le renouvellement de l’air, vous pouvez utiliser des fenêtres sur différentes façades. Evitez les flux d’air incontrôlés entre les différents locaux, en particulier entre les locaux présentant potentiellement de grandes quantités de particules virales, comme les sanitaires, et les pièces « propres » comme les bureaux.

    Limitez le nombre de personnes présentes afin que la concentration de CO2 reste inférieure à 800 ppm (le CO2 indique dans quelle mesure la qualité de l’air dans un espace clos est affectée par les personnes présentes, qui peuvent être porteuses du coronavirus).
     
  2. Désactivez la recirculation
    Evitez de réutiliser l’air intérieur filtré. Les particules virales qui circulent dans les conduits d’évacuation d’air peuvent recirculer dans le circuit d’alimentation en air. C’est pourquoi il est préférable de faire passer tout le système à l’air frais pur et de désactiver la recirculation.

    Si cela n’est pas possible, assurez la filtration nécessaire del’air de recirculation. La meilleure solution consiste à purifier l’air de circulation par filtration centralisée. Utilisez de préférence des filtres HEPA et des précipitateurs électrostatiques. Les autres techniques de désinfection (UV-C, ozone et autres) ne sont pas recommandées, notamment en raison des risques possibles pour la santé humaine.

    La filtration de l’air de circulation ne remplacera jamais une bonne ventilation. Au mieux, il s’agit d’une compensation partielle d’une ventilation insuffisante.
     
  3. Faites fonctionner les systèmes de ventilation plus longtemps
    Allumez le système de ventilation mécanique au moins 2 heures avant que les collaborateurs entrent dans l’espace de travail et laissez-le fonctionner jusqu’à 2 heures après leur départ. 
     
  4. Prévoyez un entretien régulier
    Assurez-vous que le système de ventilation et de climatisation est nettoyé à temps, que les filtres sont installés et remplacés correctement et que l’entretien et les contrôles sont dûment effectués... Un entretien minutieux est plus que jamais indispensable.
    Découvrez ici nos conseils pour entretenir au mieux la climatisation sur le lieu de travail.
     
  5. Attention aux autres systèmes de déplacement d’air
    ​Les systèmes de déplacement d’air autres que les systèmes de ventilation présentent un risque accru de dispersion des aérosols. Le Conseil supérieur de la Santé déconseille leur utilisation. Si cela est inévitable, augmentez l’apport d’air frais de l’extérieur et ne dirigez jamais l’air provenant des appareils vers les personnes.
    • Un ventilateur individuel doit être placé près d’une fenêtre ouverte afin qu’il souffle de l’air frais de l’extérieur dans la pièce. Dans le cas des souffleries d’air chaud ou des réchauffeurs d’air, il est recommandé d’augmenter l’apport d’air frais en ouvrant les fenêtres et les portes et d’éviter que les personnes se trouvent directement exposées au courant d’air chaud.
    • Les sèche-mains à air pulsé sont à exclure : ils contribuent à la production d’aérosols. Evitez à tout prix de les utiliser et remplacez les sèche-mains par des serviettes en papier jetables (cf. : équipements sanitaires)

Quid des garages ?

Les directives susmentionnées valent aussi pour les garages. Une certaine forme de ventilation est nécessaire à tout moment.

S'il est impossible d'amener de l'air frais, la recirculation est autorisée. En effet, dans les garages, le risque que le CO reste en suspension dans l'air est supérieur à l'éventualité d'une contamination par le coronavirus. Important : les collaborateurs ne peuvent pas y rester plus longtemps que nécessaire pour garer ou reprendre leur véhicule.

Attention supplémentaire pour les équipements sanitaires

Chasse d’eau, robinets et gicleurs, sèche-mains à air pulsé... Des aérosols se forment constamment dans les installations sanitaires. De plus, les espaces sont souvent petits, fermés et peu ventilés.

Le Conseil supérieur de la Santé donne trois conseils pour lutter contre la propagation du coronavirus :

  1. Débranchez les sèche-mains à air pulsé et remplacez-les par des serviettes en papier jetables.
  2. Demandez aux collaborateurs de fermer la lunette des toilettes avant de tirer la chasse d’eau.
  3. Dans les espaces sanitaires fermés, augmentez la ventilation et laissez-la fonctionner en continu. La nuit et le week-end, elle peut fonctionner à puissance réduite. Le cas échéant, les fenêtres des espaces sanitaires permettent d’aérer en permanence.

Evitez de propager le covid-19 sur le lieu de travail

Grâce à nos guides de redémarrage, vous préservez la sécurité et la santé de vos collaborateurs au travail durant la crise liée au coronavirus. Vous trouverez de plus amples informations et des conseils sur https://www.mensura.be/fr/corona.

Une question ? Appelez-nous au +32 2 549 71 00 ou envoyez-nous un courriel. Nous serons heureux de vous aider.


Mensura vous aide grâce à une approche ciblée

+32 2 549 71 00Envoyez-nous un email