De opleiding verzuimgesprekken was een echte eye-opener voor mij
Dankzij de experten van Mensura daalde het verzuim in ons bedrijf met 60%

Etablissez des règles claires concernant les contacts

En procédant à un certain nombre d’adaptations, assurez-vous que les règles de distanciation sociale et d’hygiène sont respectées, tant entre vos collaborateurs qu’avec vos patients, clients, fournisseurs et d’autres personnes concernées.

Directives générales
Dans chaque bâtiment, les gens entrent et sortent, mais pouvez-vous garder la distance nécessaire lorsqu’ils se croisent ? Séparez les entrées et sorties. Peut-être est-il possible de séparer les entrées et sorties, en ouvrant temporairement une porte inutilisée ou une sortie de secours ? Laissez autant que possible les portes ouvertes pour éviter tout contact avec les clenches.
 

En cas de soins non urgents, on suppose que le patient/client ne présente aucun symptôme indiquant une infection au coronavirus lorsqu’il entre dans l’organisation/le cabinet. Des personnes présentant des symptômes ne peuvent pas entrer et sont renvoyées vers le médecin traitant. En cas de doute, vous pouvez en parler à votre patient/client.
 

Spécifique aux hôpitaux
En fonction du nombre de nouveaux cas, un triage des patients en fonction de leur infection ou non par le coronavirus aura lieu au service des urgences. Idéalement, chaque patient devrait recevoir un masque chirurgical dans l’attente de la confirmation médicale.
 

Spécifique aux maisons de repos et de soins
Un établissement ne peut avoir que deux entrées : l’entrée principale et l’entrée pour les fournisseurs. Les deux entrées restent fermées. Les personnes qui veulent rentrer dans l’établissement doivent donc sonner. Toutes les livraisons - y compris celles de la pharmacie - sont remises à l’entrée.
 

Dans ce document, l’agence flamande pour les soins et la santé énumère toutes les mesures.
 

Spécifique aux soins ambulatoires
Lors d’une consultation téléphonique, vous déterminez tout d’abord si la demande de soins du patient/client est urgente ou nécessaire. Les soins non urgents doivent être reportés. Vous trouverez des informations spécifiques à ce sujet ici via Sciensano.
 

Il convient de recevoir les patients/clients qui doivent venir en consultation uniquement sur rendez-vous pour éviter toutes contaminations dans la salle d’attente. Seuls les mineurs et les personnes dépendantes peuvent être accompagnés d’une personne. Tous les autres patients/clients viennent seuls au cabinet. Vous renvoyez directement les personnes présentant des symptômes du coronavirus.
 

Pendant l’examen, portez un équipement de protection individuelle : un masque buccal, des lunettes de protection et des gants. Les médecins généralistes, les dentistes et les O.R.L. doivent porter au minimum un masque FFP2 ; les autres prestataires de soins portent au minimum un masque chirurgical. Bien entendu, vous appliquez une hygiène des mains stricte ; vous désinfectez et nettoyez tous les objets utilisés après la consultation.

Vous trouverez d'autres conseils dans ce document d'information

Il est évident que vous respectez scrupuleusement les directives pour les visites. Communiquez clairement sur ces mesures avec les membres des familles et les autres visiteurs. Vous pouvez le faire via le site Internet de l’établissement de soins, votre bulletin d’information, des affiches, le site Internet de la ville ou de la commune, la presse locale, etc.

Veillez à ce qu'il y ait toujours suffisamment de distance lors des contacts avec les collègues,les patients, les clients, les visiteurs, les fournisseurs, etc. Placez une barrière physique ou des marquages à la distance adéquate ou prévoyez des écrans en plexiglas. Limitez également le nombre de personnes présentes simultanément dans le même espace.
 

Conseil : accrochez cette affiche dans des endroits bien visibles pour rappeler aux collaborateurs, patients, clientset visiteurs les règles de base. Parce qu’elles doivent être respectées partout, même dans les vestiaires, les toilettes et à la cafétéria du personnel.

Lisez ce document d'information pour en savoir plus sur la distanciation sociale

Lors d'un contact avec des personnes extérieures, essayez de limiter au maximum l'échange de documents et d'objets. Ainsi, votre collaborateur de l'accueil peut compléter le registre et laisser les visiteurs prendre eux-mêmes leur badge. Les confirmations et les accusés de réception peuvent ensuite être envoyés par courrier électronique ou placés dans une boîte aux lettres.

Les portes de votre établissement sont fermées, de sorte que les fournisseurs ne peuvent pas simplement entrer et sortir pour livrer leurs marchandises. Il est également important d’éviter autant que possible les contacts directs avec des externes. Ce plan par étapes peut aider à organiser correctement les livraisons :
 

  • Etape 1 : le fournisseur sonne ou téléphone au responsable.
  • Etape 2 : la livraison est déposée à la porte, de préférence en la protégeant (p.ex. sous un auvent, dans une boîte aux lettres ou une boîte en plastique).
  • Etape 3 : votre collaborateur apporte la livraison à l’intérieur et effectue un contrôle visuel.
  • Etape 4 : votre collaborateur confirme oralement que la livraison est arrivée correctement et signale les éventuels problèmes.
  • Etape 5 : si nécessaire, votre collaborateur communique par e-mail à propos de la livraison (p. ex. défauts).

Rappelez les mesures d'hygiène aux collaborateurs et aux visiteurs le plus souvent possible. Savez-vous que vous pouvez utiliser pour ce faire nos affiches prêtes à l'emploi sur la toux et les éternuements, l'hygiène des mains et les précautions générales contre le coronavirus ?
 

Important : vos collaborateurs doivent toujours avoir suffisamment de mouchoirs en papier dans leurs poches pour se couvrir le nez et la bouche lorsqu'ils reniflent, éternuent et/ou toussent. Ils doivent jeter immédiatement le mouchoir utilisé dans une poubelle avec couvercle, après quoi ils doivent se laver les mains.

Consultez également nos autres documents utiles

La présence physique de personnes extérieures dans vos locaux (p. ex. des fournisseurs, des entrepreneurs, des représentants) sera uniquement limitée aux tâches essentielles. Limitez en outre leur présence en termes de nombre, de durée et de locaux visités. Des personnes extérieures en contact avec les patients/clients portent de préférence porter un masque buccal chirurgical.
 

Conseil : établissez des conventions à ce sujet avant le contact effectif et envoyez vos instructions par courriel.

Dans ce cas, il est important que vous receviez les instructions nécessaires de votre client avant votre première visite ou le début des opérations.

Vous trouverez d'autres conseils à ce sujet dans cette fiche d'information

Redémarrez le lieu de travail en toute sécurité

De la mise en route du matériel au respect des distances dans votre espace de consultation en passant par l’adaptation des plans d’urgence : grâce à nos fiches d’information, vous savez à quoi vous devez faire attention.

Respectez toutes les mesures d’hygiène lors d’une consultation et essayez de garder autant de distance que possible.
 

Sciensano a élaboré des procédures détaillées pour les hôpitaux, les médecins généralistes, les spécialistes et les autres prestataires de soins de santé afin d’effectuer un triage sur la base du coronavirus, le prélèvement d’un échantillon, la détermination de la cause du décès, etc. Pour connaître les mesures et les points d’attention pour votre crèche, veuillez contacter l’ONE

Consultez ce document d’information pour connaître toutes les directives concernant les espaces de consultation

Si un patient/client doit venir en consultation, c’est uniquement possible sur rendez-vous. Il faut en effet éviter que les patients/clients ne s’infectent mutuellement pendant qu’ils attendent dans votre salle d’attente.

Vous trouverez d’autres conseils pour l’aménagement de votre salle d’attente dans ces fiches d’information

Affichez à des endroits bien visibles les directives que vos patients/clients doivent respecter.

Vous trouverez ici les directives pour les patients/clients

En ventilant correctement vos locaux, vous limitez également la propagation du coronavirus. Ouvrir les fenêtres régulièrement est donc le principal message à retenir. Si vous disposez d'une installation de ventilation, veillez à l'entretenir régulièrement et à faire remplacer ou nettoyer les filtres en temps utile.
 

N’utilisez pas de ventilateurs individuels qui peuvent répandre le virus.

Pour en savoir plus, consultez la note de REHVA

Vérifiez quelles portes peuvent rester ouvertes. Pour ventiler, par exemple, ou comme entrée ou sortie supplémentaire. Tenez toujours compte de la sécurité incendie et du risque de visiteurs indésirables ou de vol. Les portes qui doivent rester fermées en permanence doivent être verrouillées.
 

Important : marquez chaque porte verrouillée. Vous évitez ainsi que les gens saisissent la poignée de la porte pour savoir si elle est effectivement verrouillée.

Afin de garantir la distanciation sociale, veillez à un aménagement clair du lieu de travail : par des marquages au sol, des pictogrammes, des rubans, etc. Disposez des barrières physiques entre des postes de travail adjacents. Indiquez également à vos collaborateurs de ne pénétrer que dans les zones qui leur sont strictement nécessaires.
 

Les patients infectés par le coronavirus et ceux qui n’en sont pas atteints sont traités dans des services physiquement séparés. Une signalisation claire indique où le département Covid commence. Affichez quelles directives de sécurité y sont d’application.

Vous trouverez d'autres informations dans ce document

Vérifiez toujours si des collaborateurs sont hors de vue et de portée de voix de leurs collègues. Le cas échéant, ces personnes doivent disposer d’une alarme (par exemple : un GSM, un téléphone, un talkie-walkie, une alarme incendie…). Les activités effectuées dans conditions dangereuses ne doivent en tout cas jamais être confiées à un seul travailleur isolé. Une deuxième personne doit toujours être présente à proximité : elle peut ainsi rapidement donner l’alarme et dispose de l’équipement de protection adéquat permettant de dispenser une aide urgente.

Découvrez ici d'autres conseils pour travailler seul en toute sécurité.

Seules les réunions essentielles qui ne peuvent être organisées à distance peuvent avoir lieu sur place. Choisissez un espace où vous pouvez respecter la distance sociale et limiter le nombre de participants au minimum.Pendant un mois, conservez une liste des présences pour chaque réunion physique.

L’ascenseur est un outil essentiel pour transporter efficacement des personnes en fauteuil ou alitées d’un étage à l’autre. Cependant, il s'agit d'un espace réduit où il n'est pas toujours facile de garder une distance suffisante.
 

Conseil : encouragez vos collaborateurs à utiliser les escaliers autant que possible en accrochant cette affiche bien en vue.

Vérifiez également ces mesures pour une utilisation de l'ascenseur en toute sécurité

Motivez vos travailleurs à toujours tenir la rampe lorsqu’ils utilisent les escaliers. Ils peuvent utiliser leur manche ou un mouchoir en papier pour tenir la rampe. Prévoyez des poubelles avec pédale dans la cage d’escalier ; au début, à la fin ou à plusieurs paliers et informez les travailleurs de jeter le mouchoir dans la poubelle immédiatement après utilisation. En outre, vous pouvez également fournir pour chaque étage un conteneur avec du gel d’alcool pour les mains afin que les travailleurs puissent se désinfecter les mains avant et après avoir utilisé les escaliers. Veillez également à ce que le nettoyage des rampes et des poignées (des portes menant à la cage d’escalier) soit inclus dans le programme de nettoyage.

Même dans les voitures ou les camionnettes, il n'est pas évident de garder ses distances. C'est pourquoi vos collaborateurs ne doivent effectuer que les trajets essentiels et il est préférable qu'ils le fassent seuls dans un véhicule. Essayez d'affecter chaque véhicule de l'entreprise à un seul collaborateur. Si cela n'est pas possible, le véhicule doit être soigneusement décontaminé après chaque utilisation.
 

Le personnel ambulancier se protège avec des masques chirurgicaux et demande également au patient d’en porter un. Pour les interventions présentant un risque de formation d’aérosols (p. ex., intubation, aspiration des voies respiratoires, réanimation), les prestataires de soins portent des masques FFP2. Les patients suspectés d’être infectés par le coronavirus sont toujours transportés individuellement. Après l’intervention, le véhicule est entièrement nettoyé et désinfecté.
 

Le transport de personnes dépendantes est autorisé, à condition que le conducteur ne transporte qu’une seule personne à la fois.
 

Si vous venez en transports publics (train, tram, bus), suivez les instructions des sociétés de transport. A partir du 4 mai et dès l’âge de 12 ans, le port d’un masque buccal ou d’un moyen alternatif qui recouvre le nez et la bouche est obligatoire dans les transports en commun,  les gares, les quais et à bord des trains.

Vous trouverez plus de conseils concrets dans cette fiche d'information

La distanciation sociale reste la règle de base, même pendant les pauses. Par conséquent, retirez les chaises jusqu'à ce que la distance nécessaire entre les collaborateurs soit garantie. A table, privilégiez l'assie en diagonale, organisez des pauses déjeuner en plusieurs temps/équipes ou aménagez des salles de pause supplémentaires. Faire une pause ou déjeuner en plein air est également une option si le temps et l'infrastructure le permettent.
 

Conseils : Vous laverez les gobelets, les assiettes et les couverts de préférence dans le lave-vaisselle. Le virus n’a aucune chance d’y survivre. S’il n’y a pas de lave-vaisselle présent, veillez à faire la vaisselle à la main avec une éponge propre.

Vous trouverez d'autres conseils et astuces à ce sujet dans cette check-list

Quelles mesures pouvez-vous prendre en tant qu’employeur si des douches et des vestiaires sont présents dans l’entreprise ?

Prenez connaissance des « trucs et astuces » décrits dans la fiche d’information.

Il est incontestable que chacun doit continuer de respecter les consignes prescrites en cas d'incendie. Si vous ne pouvez pas garantir la distanciation sociale sur votre lieu de rassemblement actuel en cas d'évacuation, prévoyez un emplacement supplémentaire. 
 

Toutes les autres directives restent tout simplement en vigueur :

  • Etape 1 : effectuez un contrôle visuel immédiatement après une notification via le système de détection d’incendie.
  • Etape 2 : en cas d’incendie effectif, procédez à une évacuation horizontale. Concrètement : il s’agit de mettre en marche les vastes installations de compartimentage du bâtiment et de fermer les portes coupe-feu.
  • Etape 3 : appelez les services de secours en formant le 112.
     

Attention : votre équipe de lutte contre l’incendie doit également respecter autant que possible les règles de distanciation lors des interventions. Réservez les équipements de protection individuelle nécessaires pour les interventions d'urgence.

Vous trouverez d'autres informations dans ce document

Si les prises d'eaux (robinets, arroseurs, douches, humidificateurs...) ou les canalisations ne sont pas rincées pendant plus d'une semaine, la légionellose peut se développer. Cette bactérie est la principale cause de fièvre de Pontiac et de légionellose ou maladie du légionnaire.

Ce plan par étapes vous permet de démarrer vos prises d'eau en toute sécurité

Veillez à un environnement de travail propre.

Outre une hygiène des mains suffisante pour vos collaborateurs, un entretien minutieux du lieu de travail et des équipements de travail est également crucial pour prévenir la propagation du coronavirus.

Lors du nettoyage, la priorité absolue est donnée aux surfaces, poignées de porte, interrupteurs, téléphones, machines à café, claviers, etc. Le matériel et les aides (p. ex. les lève-personnes, les baignoires, les fauteuils roulants) doivent être désinfectés après usage avec une solution de chlore à 1000 ppm. Cela peut vous obliger à réorganiser votre programme de nettoyage, à la fois en termes de fréquence et de produit de nettoyage utilisé.
 

Conseils : Vous laverez les gobelets, les assiettes et les couverts de préférence dans le lave-vaisselle. Le virus n’a aucune chance d’y survivre. S’il n’y a pas de lave-vaisselle présent, veillez à faire la vaisselle à la main avec une éponge propre.
 

Contrôlez les instructions relatives à l’entretien des chambres d’hôpitaux et de maisons de repos.

Consultez les désinfectants recommandés pour les surfaces et les objets

Demandez à vos collaborateurs de ne pas porter de bijoux ni de montres. Accrochez des instructions clairement compréhensibles sur l’hygiène des mains près de chaque lavabo. Il est obligatoire de se laver les mains :

  • avant et après tout contact de soins avec un patient/client,
  • pour un traitement pur ou invasif,
  • après contact avec l’environnement direct du patient/client,
  • après avoir retiré des gants.
     

Les mains doivent être lavées et désinfectées après un contact avec des fluides corporels (p. ex. sang, muqueuses). Les gants doivent être changés après chaque traitement et ensuite, l’hygiène des mains doit être respectée.
 

Accrochez des instructions clairement compréhensibles sur l’hygiène des mains près de chaque lavabo. Informez les travailleurs de fermer le robinet d’eau avec une serviette en papier ou avec le coude après s’être lavé et séché les mains. Soulignez également l'importance d'une bonne hygiène des toilettes. Concrètement : laisser les toilettes propres, tirer la chasse d'eau et fermer le couvercle des toilettes.
 

Conseils : Points d’attention dont il faut tenir compte lors de l’utilisation de l’eau de Javel en tant que produit nettoyant ou désinfectant.

 

Téléchargez notre affiche relative à l'hygiène des mains

Prévoyez suffisamment de savon – de préférence dans des pompes à savon – des serviettes en papier et des poubelles fermées, si possible avec un mécanisme à pédale. Prévoyez suffisamment de gel hydroalcoolique pour les mains sur les chariots de soins et du savon avec des serviettes jetables dans les locaux sanitaires.
 

Evitez l’usage des sèches mains électriques ou des essuie-mains.

Ces mesures préventives s'appliquent à l'éthanol (la base du gel d'alcool pour les mains) en grande quantité (à partir de 5l)

Avant tout, le risque de contamination au coronavirus par les déchets est minime. Une collecte correcte et efficace des déchets est néanmoins cruciale pour éviter des risques supplémentaires en matière d'hygiène et de santé. Retirez immédiatement les poubelles ou les sacs pleins du lieu de travail. Quiconque collecte les déchets doit porter des gants.
 

Attention : des équipements de protection individuelle non souillés (p. ex. des gants, masques, tabliers) ne sont pas des déchets médicaux.
 

Cette fiche d’information vous informe de la manière de traitement correcte.

Comment enlever correctement les gants ? Lisez les instructions

Il existe également des directives spécifiques pour le traitement du linge des départements Covid.

Soyez attentif à la santé de vos collaborateurs.

Quiconque présente des symptômes, rentre chez lui. Qu'en est-il de la santé mentale de vos travailleurs ? Vos prestataires de soins (premiers secours) peuvent-ils travailler en toute sécurité ?

Les services d’urgences constituent un groupe à risque d’infection par le coronavirus, le Covid-19 peut dont être reconnu comme maladie professionnelle. La demande d’indemnisation doit toutefois inclure un résultat d’analyse de laboratoire confirmant l’infection.

Le personnel de cuisine continuera bien sûr à travailler dans le respect des règles HACCP. Ils reçoivent en outre un masque buccal chirurgical et des gants en guise d’équipement de protection individuelle.

Lisez plus de conseils dans cette infographie

Si un collaborateur se sent malade et présente des symptômes de type grippal (fièvre, toux, essoufflement, écoulement nasal, mal de gorge, maux de tête, douleurs musculaires, fatigue), renvoyez-le immédiatement chez lui pour qu'il consulte son médecin. Si vous avez des problèmes respiratoires, ne venez pas travailler.
 

Important : les travailleurs de la santé peuvent continuer à travailler s’ils ne présentent que des symptômes légers du Covid-19 et s’ils portent un masque buccal protecteur. Vous trouverez plus de détails dans la FAQ sur le coronavirus des autorités.

Dans cet article, nous avons rassemblé un certain nombre de questions fréquemment posées sur la gestion des collaborateurs malades

Si une personne cohabitante tombe malade, cela ne signifie pas que le travailleur ne peut pas se rendre au travail. Il est primordial que le travailleur applique les mêmes mesures que les autres travailleurs.

Vous trouverez plus d’informations à ce sujet dans les mesures générales préconisées par les autorités

Les autorités enquêteront afin d'identifier les personnes ayant été en contact étroit avec des patients atteints du coronavirus. Si votre travailleur a été en contact avec une personne atteinte du coronavirus, il se peut qu'un enquêteur lui contacte. En fonction de la nature et de la durée du contact, il lui fera part de recommandations quant aux mesures à prendre. Tant que votre travailleur ne reçoit pas de directives (autorités, médecin...) et qu’il ne présente pas de symptômes, il peut travailler.

Les collaborateurs qui éprouvent des difficultés mentales (stress, charge de travail, équilibre entre vie professionnelle et vie privée), qui se sentent anxieux ou qui font le deuil d'un être cher, peuvent contacter l'équipe psychologique de Mensura pendant les heures de bureau pour un entretien en toute confidentialité. 
 

Nous pouvons également activer une ligne d'assistance téléphonique 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 pour votre personnel. Vous souhaitez obtenir plus d'informations à ce sujet ? Envoyez un courriel à aspects-psychosociaux@mensura.be.
 

En ces temps exceptionnels, il est crucial que nous prenions tous soin les uns des autres. Et nous insistons vraiment par le biais de nos affiches.

Questions fréquentes sur le coronavisus et bien-être psychosociale

Même si vos collaborateurs de langue étrangère maîtrisent assez bien notre langue, il se peut qu'ils ne saisissent pas toutes les nuances. Cela peut déboucher sur des malentendus. C'est pourquoi vous devez également fournir à vos collaborateurs des informations de base dans leur langue maternelle.

Téléchargez des affiches, des FAQ et des fichiers audio contenant des informations sur le coronavirus dans différentes langues

Vos prestataires de soins internes sont formés pour administrer les premiers secours aux victimes, mais leur propre santé doit également être garantie. Si la victime est capable de panser ses propres blessures, le prestataire de soins lui donnera des instructions à une distance de sécurité. Si cette méthode de travail n'est pas réalisable, les soins sont prodigués le plus rapidement possible à l'aide d'un masque buccal et de gants. Étant donné que le coronavirus est transmis par des gouttelettes de salive, on veillera à parler le moins possible pendant les soins. En cas de réanimation, le prestataire de soins doit uniquement administrer des compressions thoraciques ou utiliser un DEA, donc pas de bouche-à-bouche. Les spectateurs doivent s'éloigner ou rester à une distance de sécurité.


CONSEIL : Consultez les consignes de premiers secours pendant la crise du Corona de SPF Emploi, Travail et concertation sociale.

Dans cette fiche d'information, vous trouverez toutes les informations utiles pour les prestataires de soins

Les masques buccaux font partie de la stratégie de déconfinement. S’il est important de les porter, il convient avant tout de continuer à respecter la hiérarchie des mesures de prévention. Concrètement : si la première mesure dans la hiérarchie ne peut pas être respectée, la mesure du niveau inférieur s'applique, et ainsi de suite.
 

Le port de masques buccaux figure au bas de la liste, et n’est recommandé que lorsqu’il s'avère impossible de respecter toutes les autres mesures.
 

Hiérarchie des mesures de prévention 

  1. Restez chez vous, surtout si vous êtes malade. 
  2. Privilégiez le télétravail si votre fonction l’autorise. 
  3. Maintenez une distance d'au moins 1,5 mètre, à l’intérieur comme à l’extérieur. 
  4. Lavez-vous régulièrement les mains à l’eau et au savon. 
  5. Porter un masque buccal dans les transports en commun et lorsque la distance physique ne peut pas être garantie.
  6. Limitez vos contacts physiques sociaux. 
     

Infographic : 'Voici comment porte un masque en toute securité'

Vous trouverez d'autres renseignements sur les masques buccaux dans cette fiche d'information

Vous devez accorder une attention particulière aux travailleurs qui viennent de l’étranger pour lutter contre la propagation du coronavirus. Mensura a élaboré une procédure à cet effet :

Vous souhaitez en savoir plus sur cette procédure ? Adressez-vous à votre personne de contact ou à votre bureau Mensura régional.

Vous avez une question sur la situation spécifique à votre lieu de travail ?

Nous vous aiderons avec plaisir ! Contactez votre contact de confiance ou notre bureau régional.

E-learnings sectoriels pour vos collaborateurs

En cette période marquée par le coronavirus, comment informer vos collaborateurs sur la manière de travailler en sécurité tout en préservant leur santé ? Nos e-learnings spécifiques à votre secteur vous aideront à répondre au mieux à toutes les questions que vous vous posez !

Découvrez l’e-learning pour votre secteur