14-01-19

Q&A | Un travailleur peut-il refuser une vaccination ?

Grippe, tétanos, hépatite... il existe des vaccins protecteurs pour de très nombreuses affections. Mais qu'arrive-t-il si un travailleur refuse une vaccination préventive ? Pouvez-vous forcer quelqu'un à accepter une injection ?

La réponse à cette question dépend de deux facteurs : la fonction exercée par le collaborateur et la maladie contre laquelle le vaccin protège.

Vaccins obligatoires pour les groupes à risque

Dans certains secteurs, les collaborateurs sont exposés à des risques spécifiques. Songeons aux éboueurs, qui travaillent dans un environnement sale, ou aux infirmières, qui sont en contact avec des virus sur leur lieu de travail. Afin d'être protégés contre les maladies et les risques de contamination, ces travailleurs doivent recevoir certains vaccins.

En Belgique, il existe deux vaccins et un test qui peuvent être légalement obligatoires : les vaccins contre le tétanos et l'hépatite B, et le test de la tuberculose. Le tableau ci-dessous donne une indication des secteurs dans lesquels l'obligation s'applique. Un aperçu détaillé de ces secteurs peut être consulté à la page 41 du Code du bien-être au travail du Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale.

Vaccin ou test obligatoire Secteurs
TétanosExploitations agricoles et horticoles, élevages de bétail et de volaille, entreprises de traitement des déchets
Test de la tuberculoseSoins de santé et laboratoires où il existe un risque de contact avec la tuberculose
Hépatite BSoins de santé, laboratoires, cabinets dentaires

 


L'obligation est double : en tant qu'employeur, vous devez offrir le vaccin ou le test, et vos collaborateurs doivent accepter le vaccin ou le test. Idéalement, vous ne devez pas exercer de contrainte dans ce sens : vos collaborateurs doivent en voir eux-mêmes l'intérêt pour leur santé. Il est donc recommandé d'informer clairement votre équipe et de dissiper tout malentendu. Notre blog vous en dit davantage à ce sujet. Si un collaborateur refuse de se faire vacciner,il ne peut continuer à travailler dans la fonction pour laquelle le vaccin ou le test sont obligatoires.

Vaccins recommandés pour les groupes à risque

Les vaccins non obligatoires peuvent également être très utiles. Les vaccinations préventives sont donc particulièrement recommandées pour certains groupes à risque. Le vaccin contre l'hépatite A, par exemple, est recommandé pour les travailleurs qui entrent en contact avec des eaux usées ou qui travaillent avec des enfants de moins de 6 ans. Un vaccin contre l'hépatite B est courant chez les pompiers.

Offrir des vaccins et encourager les collaborateurs à se faire vacciner contribuent à prévenir l'absentéisme et réduisent les risques de contamination. La vaccination est l'un des moyens les plus simples, les plus rapides et les plus sûrs de prévenir les maladies infectieuses. Toutefois, à l'exception des deux vaccins obligatoires et du test de la tuberculose, votre personnel ne peut y être contraint.

Préservez la santé de vos collaborateurs

Découvrez comment protéger vos collaborateurs au maximum grâce aux vaccins adéquats. Notre blog vous informe sur la vaccination. Vous pouvez aussi nous contacter par téléphone au +32 2 549 71 00 ou par e-mail à l'adresse health@mensura.be.

Mensura vous aide grâce à une approche ciblée

+32 2 549 71 00Envoyez-nous un e-mail