Climatisation au travail : conseils pour une maintenance optimale

En cas de températures estivales, un système de climatisation offre la fraîcheur nécessaire, également au travail. Il permet à vos collaborateurs de rester concentrés et stimule leur productivité. Mais pour leur assurer un climat intérieur agréable, votre système de climatisation nécessite une maintenance optimale. Grâce à cet article, vous garderez la tête froide à tout moment.

Pour un entretien adéquat de votre système de climatisation, vous devez vous conformer aux directives de la législation environnementale.

Examen de maintenance

Un technicien frigoriste qualifié doit examiner régulièrement l’installation de climatisation. Chaque intervention doit être consignée dans un carnet conservé sur place. Si votre entreprise ne respecte pas ces directives, des sanctions peuvent suivre dans le pire des cas.

(H)CFC

Les CFC (chlorofluorocarbures) et les HCFC (hydrochlorofluorocarbures) sont des substances qui détruisent la couche d’ozone et qui sont aujourd’hui interdites. Cependant, beaucoup d’installations anciennes utilisent encore ces substances. Les climatiseurs qui fonctionnent encore avec des (H)CFC doivent donc être éliminés de manière appropriée par un technicien frigoriste. Dans la Région de Bruxelles-Capitale, cela doit être fait immédiatement, en Wallonie et en Flandre, un scénario d’élimination progressive est en place.

Inspection énergétique de la climatisation

En fonction de sa capacité de refroidissement, votre système de climatisation de confort nécessite une inspection énergétique. Cette inspection vérifie notamment le rendement de l’installation. 

PuissanceFréquence en FlandreFréquence en WallonieFréquence en RBC
> 12 kWTous les 5 ansTous les 5 ansChaque année
≥ 50 kWTous les 3 ansTous les 5 ansChaque année
≥ 250 kWTous les 2 ansTous les 5 ansChaque année

 

Contrôles d’étanchéité

Des tests périodiques d’étanchéité de votre installation de refroidissement sont également obligatoires. S’il y a un risque de fuite, il faut utiliser un équipement de détection des fuites très spécifique. Ces contrôles du système de tuyauterie doivent répondre à certaines conditions :

  • Une description détaillée des contrôles et de leurs résultats doit être enregistrée. Seul un technicien frigoriste qualifié peut effectuer les contrôles d’étanchéité périodiques. Il en garde également une trace dans le carnet d’entretien.
  • Selon le type de réfrigérant et la région où votre organisation est située, le test d’étanchéité doit avoir lieu 1, 2 ou 4 fois par an. Vous disposez d’un système de détection automatique des fuites ? Vous pouvez alors réduire de moitié la fréquence des tests.

Vous détectez une fuite entre les contrôles ? Il est alors important de faire effectuer immédiatement les réparations nécessaires, ainsi qu’un nouveau contrôle d’étanchéité. Les résultats des tests seront inscrits dans un registre, à la disposition de l’organisme de contrôle. Toute fuite doit être réparée et suivie par un technicien frigoriste qualifié. Les modalités sont différentes en fonction des régions.

Les climatiseurs sont-ils sûrs en période de coronavirus ?
Il n’existe actuellement aucune preuve concluante que le virus se propage davantage par les systèmes de climatisation ou de contrôle du climat. Mais mieux vaut prévenir que guérir. La Rehva, l’association européenne pour la ventilation, le chauffage et la climatisation, a établi une liste de mesures pratiques pour minimiser le risque de contamination dans les bureaux.

Le principal conseil est : aérez ! Il est important que les installations soient bien entretenues, avec une attention particulière pour les filtres. Si possible, l’installation doit être réglée de manière à ce qu’aucun air de récupération ne soit utilisé. Les systèmes qui évacuent 100 % de l’air vers l’extérieur sont parfaits. S’il n’y a pas de division : ventilez les pièces régulièrement en ouvrant les fenêtres.

Attestations obligatoires

  1. Attestation de tests de pression
    Si vous venez d’installer un nouveau climatiseur sur le lieu de travail, vous devez également être en mesure de présenter une attestation du fabricant ou de l’expert environnemental. Cette attestation démontrera que le système a subi avec succès un certain nombre de tests de pression, qu’il est conforme à une norme officielle et qu’il a été construit conformément à un code de bonne pratique reconnu.
     
  2. Attestation pour les pièces préassemblées
    Si l’installation contient des pièces préassemblées, une attestation supplémentaire de la part des experts qualifiés est requise. Elle doit démontrer que ces pièces sont également conformes aux conditions ci-dessus ou à une norme européenne reconnue.
     
  3. Registre
    Les données, certificats, rapports, factures des réfrigérants achetés, etc. d’un système de climatisation doivent être conservés avec l’appareil. En Région flamande, cela se fait dans un carnet, en Région wallonne, dans un livret de bord, et en Région de Bruxelles-Capitale, dans un registre. Ils sont complétés par le technicien frigoriste qualifié. L’exploitant est responsable de leur exhaustivité.

Seuls les petites installations et les systèmes de climatisation conformes à des AR spécifiques n’exigent pas de telles attestations et registres. Pour savoir si votre système de climatisation est exempté, consultez le service environnemental de votre administration locale ou un technicien frigoriste qualifié.

Pendant les étés chauds, les travailleurs comptent sur votre système de climatisation. Grâce à ces conseils d’entretien, vous savez déjà exactement comment continuer à leur garantir des conditions de travail optimales.

Si vous avez besoin de plus d’informations à ce sujet, veuillez contacter notre service environnement via milieu@mensura.be ou au 011/26.99.92.