Comment prévenir la légionellose au travail ?

C'est en 1977 que la bactérie Legionella a pour la première fois fait la une de l'actualité, lorsque 34 personnes ont perdu la vie à la suite d'une réunion de vétérans de la guerre de Corée dans un hôtel américain. En Flandre, de 50 à 70 cas sont signalés chaque année. La maladie frappe surtout dans les hôpitaux et les hôtels. Nos conseils vous aideront à éviter que la bactérie ne s'installe sur vos lieux de travail.

Maladie infectieuse des poumons

La Legionella pneumophilia est une bactérie naturelle qui provoque la légionellose, une maladie infectieuse qui affecte fortement les voies respiratoires et les poumons. La Legionella est présente dans les aérosols (minuscules particules d'eau) et provoque une infection si elle entre dans l’organisme par le nez ou la bouche. Elle peut infecter les poumons.

Une bactérie qui aime l'eau

On trouve surtout la bactérie Legionella là où il y a de l'eau douce, dans les étangs et la boue, et elle se développe à des températures se situant entre 20 et 45 °C. Vous et vos collaborateurs pouvez l’inhaler lors de l'utilisation de pommes de douche, de robinets, d'installations d'humidification et de tuyaux de jardin. Une infection peut également être contractée dans les bains à remous, les tours de refroidissement, les installations de lavage de voitures et à proximité des fontaines. Il s'écoule de 2 à 19 jours entre l'exposition à la maladie et les premiers symptômes. La bactérie n'est pas contagieuse pour les autres.

Certains groupes comme les personnes âgées ou les collaborateurs malades présentent un risque accru. En général, les hommes sont plus sensibles que les femmes à cette affection et en particulier les sujets de plus de 45 ans, les fumeurs, les personnes qui consomment de l'alcool et celles qui souffrent de diabète. Les personnes qui travaillent dans des hôtels, des hôpitaux, des homes pour personnes âgées, des piscines ou d'autres infrastructures sportives sont davantage exposées.

Maladie des vétérans

On distingue deux variantes de la légionellose. Il y a d'une part la variante bénigne – appelée fièvre de Pontiac – qui présente des similitudes avec la grippe. D'autre part, la maladie peut se présenter sous une forme aiguë, appelée la « maladie des vétérans » suite à la première apparition connue. Cette forme provoque une grave infection pulmonaire.

Les symptômes sont :

  • courbatures
  • fièvre
  • vomissements et diarrhée
  • essoufflement

Dans le cas de la maladie des vétérans, il convient de commencer une cure d'antibiotiques dans les plus brefs délais. Si le traitement n'est pas administré rapidement, la personne peut développer une maladie de longue durée ou même décéder. Entre 5 et 15 % des cas connaissent une issue fatale.

Mieux vaut prévenir que guérir

Afin de lutter contre le développement des bactéries Legionella dans l'eau, il est indispensable de procéder à une analyse de risques détaillée de vos installations.

Quelques conseils pratiques :

  • contrôlez régulièrement la température de l'eau chaude et froide. Prélevez périodiquement des échantillons au niveau des points critiques et lorsque la température est dépassée. À partir de 20° C, les bactéries se multiplient ;
  • inventoriez les conduites d'eau chaude et d'eau froide, de la source jusqu'à chaque point de débit ;
  • veillez à isoler les conduites d'eau ;
  • veillez à ce qu'il y ait un bon débit dans les conduites et installations d'eau ;
  • élaborez un plan de gestion conforme aux dispositions légales, comme celle du Codex et de l'arrêté Legionella en Flandre.

Que peuvent faire vos collaborateurs ?

Découvrir l'origine de la légionellose n'est pas évident. Une apparition soudaine n'est jamais à exclure. Il est dès lors essentiel que les collaborateurs soient attentifs aux symptômes de la maladie. S'ils ressentent quelque chose, il est préférable qu'ils prennent contact avec un médecin. 

Il n'est pas nécessaire de paniquer :
- La légionellose n'est pas contagieuse
- Boire de l'eau du robinet, prendre une douche ou faire la vaisselle ne présente aucun risque
- « Rester à l'intérieur » préventivement ne sert à rien non plus