Protection optimale grâce aux bons vaccins

Les vaccins protègent et sauvent des vies. Ils jouent un rôle important dans la prévention au travail. Selon les risques potentiels pour la santé liés à leur travail, les collaborateurs peuvent avoir besoin de vaccins.

Vaccination obligatoire

Certains vaccins sont légalement obligatoires. Songeons, par exemple, au tétanos. Les pouvoirs publics l’ont rendu obligatoire pour certains travailleurs. Il s'agit des travailleurs :

  • des secteurs agricole et horticole;
  • des abattoirs et des personnes qui sont en contact avec des déchets d'animaux ;
  • qui travaillent dans des élevages de bétail et de volaille ;

qui construisent et entretiennent les routes et les égouts.

Inhérent au travail

Un travail n'est pas l'autre et cela vaut également pour les risques inhérents à chaque emploi. Selon l'analyse de risques du médecin et du CPPT, des vaccins peuvent être nécessaires.

  • Les ouvriers qui construisent et entretiennent les égouts et les collaborateurs de garderies d'enfants sont confrontés à un risque accru d’hépatite A, car la maladie est transmissible par les excréments.
  • L’hépatite B peut se transmettre en cas de coupures, de piqûres ou de morsures. C'est pourquoi le personnel infirmier et les aides soignants, les laborantins, les collaborateurs des hôpitaux, les assistants sociaux, les gardiens de prison et les éducateurs font partie de ce groupe à risque.

Sur la base des analyses de risque, les collaborateurs du secteur des soins de santé sont vaccinés à la fois pour l'hépatite A et l’hépatite B. Les collaborateurs qui entrent en contact avec des eaux usées ne sont vaccinés que contre l'hépatite A. Le Fonds des maladies professionnelles intervient pour ces vaccins.

Bien préparé par-delà les frontières

L'un de vos collaborateurs doit se rendre à l'étranger pour son travail ? Ce sont surtout les pays en voie de développement et les destinations exotiques qui présentent des risques spécifiques pour la santé.

En concertation avec votre collaborateur, le médecin du travail en entreprise déterminera les vaccins qui seront nécessaires. Ils examineront aussi ensemble si d'autres mesures de prévention s’imposent, comme la prise de médicaments contre la malaria.

Adieu la grippe

Les virus de la grippe changent régulièrement La plupart des vaccins contre la grippe ne protègent que pour six mois environ. C'est pourquoi l’idéal est de faire vacciner vos collaborateurs chaque automne. Vous les protégez de la maladie et vous évitez de voir l'absentéisme augmenter en cas de recrudescence de la maladie en hiver.