Travailler par temps chaud ? Voici comment garder la tête froide !

En été, les températures sur le lieu de travail peuvent atteindre des sommets. Cela peut être néfaste pour la santé de vos travailleurs et leur productivité. Lorsqu’il fait vraiment trop chaud, en tant qu’employeur, vous êtes tenu de prendre des mesures de protection. Il est également judicieux de prévoir un plan de prévention en cas de fortes chaleurs.

A partir de quand fait-il trop chaud ?

Les valeurs légales nécessitant des mesures pour le travail par temps chaud sont définies sur la base de l’indice WBGT et de la charge physique de travail. WBGT est l’abréviation de « Wet Bulb Globe Temperature ». Vous pouvez mesurer cet indice à l’aide d’un thermomètre spécifique. Il prend en compte la température de l’air, mais aussi l’humidité de l’air et le rayonnement thermique, par exemple du soleil ou des installations. Une température de l’air élevée ne se traduit donc pas nécessairement par un indice WBGT élevé.

Une valeur WBGT maximale est déterminée en fonction de l’intensité de la charge physique de travail.  Une analyse des risques sur le lieu de travail vous aide à estimer quand l’indice WBGT peut être dépassé. Cette analyse prend en compte l’orientation de votre bâtiment, le nombre de fenêtres et les éventuels systèmes de ventilation. Si les valeurs limites sont dépassées, un certain nombre de mesures obligatoires doivent être prises :

  • Installer un système de ventilation  
  • Proposer gratuitement des boissons rafraîchissantes(non sucrées et non gazeuses)
  • Prévoir des protections contre le soleil et des couvre-chefs en cas d’exposition directe au soleil.
  • Prévoir des pauses supplémentaires en cas de chaleur extrême.

Cependant, la chaleur sur le lieu de travail peut être très inconfortable et avoir une incidence négative sur le bien-être et la productivité des travailleurs même si l’indice WBGT n’est pas dépassé. Pour éviter cela, il peut être utile d’élaborer un plan de prévention en cas de fortes chaleurs.
 

Optionnel : prévoir un plan de prévention en cas de fortes chaleurs

Un plan de prévention en cas de fortes chaleurs établit des accords clairs et préalables sur les mesures de prévention à prendre et sur le moment où elles doivent être prises (par exemple, à partir d’une certaine température de l’air ou pendant une vague de chaleur). L’analyse des risques peut servir de base à cet effet. L’avantage d’un tel plan est que vous pouvez prendre des mesures immédiates, sans discussion préalable.

En plus des mesures obligatoires à prendre en cas de canicule, le plan de prévention en cas de fortes chaleurs peut également inclure les éléments suivants :

  • Permettre aux travailleurs de commencer à travailler plus tôt et d’adapter leurs horaires aux températures estivales.
  • Planifier le travail de manière à ce que les efforts (physiques) les plus lourds soient effectués tôt le matin ou tard le soir, ou les reporter à une période plus froide. 
  • Eviter autant que possible les travaux pénibles ou les déplacements inutiles et permettre temporairement un rythme de travail plus lent.
  • Prévoir des vêtements appropriés (vêtements réfléchissant la chaleur, éventuellement des shorts et T-shirts. Attention, cela n’est pas toujours possible).
  • Maintenir les stores fermés pour éviter qu’un bâtiment ne se réchauffe dès les premiers rayons du soleil.