Utiliser en toute sécurité les diisocyanates en 5 questions

Les diisocyanates sont présents dans de nombreux produits. Toutefois, leur utilisation n’est pas sans risque. Un cours accéléré en 5 questions pour une utilisation sûre des diisocyanates sur le lieu de travail.

1. Que sont les diisocyanates ?

Les diisocyanates sont une famille de produits chimiques hautement réactifs. Ces produits chimiques sont largement utilisés dans la production de produits en polyuréthane – ou PU.

Les produits en PU ont différentes applications. La mousse isolante est peut-être la plus connue, mais les colles, les fibres et les revêtements tels que les peintures et les vernis contiennent également des diisocyanates. Ce sont principalement les industries de l’automobile et de la construction qui utilisent des produits en PU.
 

2. Quels sont les risques de sécurité ?

Les diisocyanates sont très irritants pour les poumons, les muqueuses des yeux et les voies gastro-intestinales.

Il existe un risque particulier de sensibilisation : lorsqu’un collaborateur est en contact avec la substance, il peut développer une allergie soudaine au produit après un certain temps. En cas d’exposition ultérieure, des réactions allergiques graves et des problèmes respiratoires peuvent survenir.

Voici les risques sanitaires les plus fréquents :

  • Asthme professionnel
  • Essoufflement
  • Problèmes respiratoires
  • BPCO (bronchopneumopathie chronique obstructive, maladie pulmonaire chronique caractérisée par un rétrécissement des voies respiratoires et des lésions pulmonaires)
  • Réactions allergiques (cutanées) telles que l’eczéma
  • Irritations des yeux et des voies respiratoires
  • Gonflement des membres
     

3. Comment mesurer les diisocyanates ?

Il existe différents types de diisocyanates, chacun ayant ses propres valeurs limites. Un conseiller en prévention ou un spécialiste de l’hygiène du travail peut mesurer le niveau d’exposition.

4. Quelles sont les mesures de prévention ?

Commencez par étudier les alternatives qui ne contiennent pas de diisocyanates. Si cela n’est pas possible, l’analyse des risques – éventuellement étayée par les résultats des mesures – permet de déterminer les mesures de prévention nécessaires.

  • Mesures techniques : prévoyez par exemple des cabines de pulvérisation fermées, de sorte que les collaborateurs n’entrent pas en contact avec des diisocyanates. Assurez-vous également que la ventilation est suffisante et que le système d’extraction mécanique est correctement entretenu.
  • Mesures organisationnelles : veillez à la rotation des postes pour les activités durant lesquelles les collaborateurs sont exposés.
  • Equipement de protection individuelle : pensez aux gants, aux vêtements de protection et aux équipements de protection respiratoire.
  • Formation : prévoyez des formations pour les travailleurs sur les risques et les mesures de prévention nécessaires. Une formation sera même obligatoire à partir du 24 août 2023 (voir point 5).
     

5. A partir de quand la formation est-elle obligatoire ?

Pour améliorer la sécurité en cas d’utilisation de diisocyanates sur le lieu de travail, l’Union européenne a décidé d’imposer une formation obligatoire aux utilisateurs industriels et professionnels. A partir du 24 août 2023, seuls les travailleurs formés pourront travailler avec des diisocyanates. Vous trouverez plus d’informations sur la formation obligatoire ici.

Protégez vos travailleurs des substances chimiques.

Prenez contact avec nos experts via hyg-toxi@mensura.be et découvrez comment nous pouvons vous aider.