La digibesitas : comment contrôler la consommation digitale

Les applications digitales sont souvent une bénédiction pour votre entreprise, mais parfois aussi une malédiction : leur mauvaise utilisation par vos collaborateurs peut en effet entraîner des problèmes de concentration ou même de burn-out. Comment reconnaître ce type d’addiction et que faire en tant qu'employeur ?

La digibesitas est l'utilisation compulsive d'appareils digitaux comme les smartphones et les tablettes. Lors d'une enquête récemment réalisée par iMinds, de plus en plus de Flamands ont déclaré que ces activités occupent une part très importante de leur temps et sont même addictives. Vos collaborateurs reçoivent de plus en plus d'informations par le biais d'un nombre croissant d'appareils digitaux. Lorsqu'ils ne les utilisent pas à bon escient (c’est-à-dire de façon incontrôlée), ils sont souvent distraits de leurs véritables tâches, avec un impact négatif sur leur productivité et leur efficacité. De plus, cette quantité excessive d'informations est la source d'un stress important, ce qui peut déboucher sur des problèmes d'absentéisme et de burn-out.

Vos travailleurs sont-ils « digibèses » ?

Qu'est-ce qui déclenche la digibesitas chez une personne ? Plusieurs critères permettent de repérer ce type d’addiction :

  • tentation irrésistible de consulter à répétition les médias (sociaux) et tentatives infructueuses de s'en empêcher ;
  • difficultés à accomplir ses véritables tâches ;
  • passer minimum 6 heures par jour sur des appareils digitaux ;
  • perte d'intérêt pour d'autres hobbies ;
  • utilisation des médias digitaux pour améliorer l'humeur.

Si les symptômes ci-dessus persistent plus de trois mois, on peut affirmer que la personne est « digibees ».

Les conséquences négatives de la digibesitas

La digibesitas peut entraîner de graves problèmes physiques et mentaux. Le cerveau est en effet envahi par un trop grand nombre d'informations données dans un trop grand nombre de formes différentes.

  • Problèmes physiques

La « blue light » que produisent les appareils digitaux crée une sorte de reflet sur l’œil. Une exposition excessive à cette lumière peut rendre la vision floue et provoquer une irritation des yeux. L’utilisation excessive d'appareils digitaux avant le coucher perturbe, quant à elle, l'esprit et provoque ce que l'on appelle le « noisy sleep », ce qui peut à terme mener à l'épuisement.

  • Problèmes mentaux

Le manque de repos mental entraîne des difficultés croissantes à se concentrer sur une seule et même tâche. L'excès d'informations rend confus et la personne n'est plus en état de prendre les « bonnes » décisions. Des symptômes de burn-out peuvent finalement apparaître comme une fatigue permanente, de l'insomnie, de l'irritabilité, etc.

Ingrédients pour une diète digitale

Comment aider vos collaborateurs à se débarrasser de leur addiction au digital ?

  • encouragez un style de vie sain, notamment en conseillant une utilisation consciente et contrôlée des appareils digitaux : l’idéal est, par exemple, de ne plus répondre à aucun mail après 18 heures et de n’utiliser aucun appareil digital au moins 60 à 90 minutes avant le coucher. Et pourquoi ne pas inciter vos collaborateurs à faire de leur chambre à coucher une « tech free zone » ?
  • certaines entreprises bloquent les boîtes e-mail professionnelles après les heures de travail. Elles obligent ainsi leurs travailleurs à se détendre davantage. De très nombreuses entreprises bloquent également certains médias sociaux sur les appareils de leurs travailleurs ;
  • établissez une politique interne sur l'utilisation des médias digitaux.

Des questions sur l'utilisation d'internet dans votre entreprise ? Contactez Boudewijn D’Hauwers, conseiller en prévention Bien-être psychosocial chez Mensura.