Digibesitas : comment contrôler la consommation digitale au travail ?

Les applications digitales – Les applications digitales (également de haute technologie) – sont souvent une aubaine pour votre entreprise, mais peuvent aussi parfois s’avérer une malédiction. Si vos collaborateurs en font mauvais usage, cela risque de déboucher sur des problèmes de concentration ou même de burn-out. Comment reconnaître ce type d’addiction et que faire en tant qu'employeur ?

La digibesitas est l'utilisation compulsive d'appareils digitaux comme les smartphones et les tablettes. Vos collaborateurs aussi reçoivent des informations à la chaîne via différents canaux. Lorsqu'ils ne les utilisent pas à bon escient (c’est-à-dire de manière inconsidérée), ils sont souvent distraits de leurs véritables tâches, avec un impact négatif sur leur productivité et leur efficacité. De plus, cette quantité excessive d'informations est une source de stress, ce qui peut déboucher sur des problèmes d’absentéisme et de burn-out.

Les collaborateurs constatent eux-mêmes les conséquences négatives d’un temps d’écran trop important et sont demandeurs de se défaire de leur dépendance digitale. Il ressort par exemple de l’imec.digimeter 2018 que 3 Flamands sur 5 s’imposent des règles pour limiter l’utilisation de leur smartphone. Cette motivation interne contribue à maintenir une consommation digitale saine au travail.

Vos travailleurs sont-ils « digibèses » ?

Comment reconnaître la digibesitas ? Les travailleurs victimes de cette addiction :

  • ont une tentation irrésistible de consulter constamment les médias (sociaux) et ne parviennent pas à contrôler cette pulsion ;
  • ne parviennent plus à accomplir correctement leurs tâches ;
  • passent au minimum six heures par jour sur les appareils digitaux ;
  • perdent tout intérêt pour d’autres hobbies ;
  • deviennent émotionnellement dépendants des médias sociaux.

Si les symptômes ci-dessus persistent plus de trois mois, on peut affirmer que la personne est « digibees ».

Les conséquences négatives de la digibesitas

La digibesitas peut entraîner de graves problèmes physiques et mentaux. Le cerveau est en effet envahi par un trop grand nombre d'informations données dans un trop grand nombre de formes différentes.

  • Problèmes physiques

La « blue light » que produisent les appareils digitaux crée une sorte de reflet sur l’œil. Une exposition excessive à cette lumière peut rendre la vision floue et provoquer une irritation des yeux. L’utilisation excessive d'appareils digitaux avant le coucher perturbe, quant à elle, l'esprit et provoque ce que l'on appelle le « noisy sleep », ce qui peut à terme mener à l'épuisement.

  • Problèmes mentaux

Le manque de repos mental entraîne une difficulté croissante à se concentrer sur une seule et même tâche.  L'excès d'informations provoque la confusion et la personne n'est plus en état de prendre les « bonnes » décisions.  Dans des cas extrêmes, cela peut même conduire à un burn-out. Sur notre blog, vous pourrez lire comment reconnaître les symptômes d'un burn-out.

Ingrédients pour une diète digitale

Comment aider vos collaborateurs à se débarrasser de leur addiction au digital ?

  • ü  Elaborez une politique interne sur l’utilisation des médias digitaux pendant les heures de travail. Si vous remarquez que vos collaborateurs se laissent trop facilement distraire, vous pouvez par exemple limiter l’accès aux médias sociaux sur tous les appareils professionnels.

  • Faites du lieu de travail un environnement sans contrainte excessive pour le cerveau. Par exemple en encourageant parmi les collaborateurs la méthode BASICS de Hein Zegers, auteur de recherches sur le bien-être. Ils apprennent ainsi à fixer leur attention sur un nombre limité d’activités (digitales).

  • Stimulez l’utilisation consciente des appareils digitaux. Désactiver les notifications des applis qui font perdre du temps et laisser uniquement des outils utiles sur l’écran de démarrage sont des solutions qui font souvent des miracles.