Luttez contre le surpoids au travail : vos collaborateurs seront plus en forme et plus productifs

De plus en plus de collaborateurs belges ont un problème de surpoids. Mauvaise nouvelle pour les employeurs, car des collaborateurs en forme et énergiques se sentent mieux dans leur peau et sont aussi souvent plus productifs. Mais grâce à des mesures efficaces, vous pouvez contribuer à prévenir ou lutter contre le surpoids, et stimuler ainsi la productivité.

La raison du surpoids en augmentation est connue : comme tous les autres Européens, les Belges mangent de plus en plus mal et bougent de moins en moins. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a tiré la sonnette d'alarme : si l'on n’inverse pas rapidement cette tendance, nous filons droit tout vers une épidémie d'obésité.

Graphique 1 : surpoids chez les Belges adultes en % (chiffres : Enquête de santé Belgique 2013)

 19972001200420082013
Surpoids (BMI ≥ 25)41,344,544,146,948,1

 

Secteurs présentant un risque accru de surpoids

Il est surprenant de constater que le surpoids ne se rencontre pas uniquement dans les secteurs où beaucoup de collaborateurs sont assis et/ou travaillent sur écran, comme les pouvoirs publics et le secteur des transports. Les secteurs de la construction et de l'industrie font partie du top peu reluisant des secteurs où les collaborateurs sont les plus corpulents  (voir graphique).

Graphique 2 : secteurs où le pourcentage de collaborateurs en surpoids est le plus élevé

SecteurPourcentage de collaborateurs en surpoids
Transport73
Pouvoirs publics64
Construction60
Industrie60

 

L’explication ? Les collaborateurs de ces secteurs expliquent qu’après une journée de travail physique, ils estiment ne plus avoir besoin de faire du sport. Mais il s'agit là d'un malentendu. Bien que leur travail requière des manipulations physiques lourdes, il n'entraîne pas automatiquement une perte de poids. Les collaborateurs à la chaîne, les soudeurs ou les magasiniers, par exemple, sont trop immobiles. De plus, ce sont précisément ces groupes qui ont souvent une nourriture moins saine et ont par conséquent un plus grand risque de surpoids.

Manger plus sain tout en travaillant en équipe

Les personnes qui travaillent en équipe constituent une autre catégorie à risque : à cause des pauses, leur biorythme est déréglé, de sorte qu'ils dorment moins. La combinaison avec des habitudes alimentaires irrégulières provoque un dérangement du métabolisme, des problèmes de digestion et un plus grand risque de surpoids. Souvent, les collaborateurs qui font les pauses n'ont pas non plus le temps de faire suffisamment d'exercice après leurs heures de travail.

Dans des secteurs comme le bâtiment et l'industrie, beaucoup de collaborateurs effectuent des mouvements qui s'accompagnent de contraintes physiques, comme soulever et porter des charges lourdes. En combinaison avec un problème de surpoids, ces mouvements augmentent fortement les risques d'affections chroniques : affections cardio-vasculaires, taux de cholestérol élevé, diabètes, cancer, problèmes articulaires et de dos, etc.

Trois raisons

Les collaborateurs en surpoids ont trois raisons de plus d'être confrontés à des problèmes de santé que leurs collègues dont le poids est normal :

  1. ils sont moins en forme et moins énergiques que leurs collègues dont le poids est sain ;
  2. ils sont plus souvent malades. Une étude allemande a révélé que les collaborateurs masculins en surpoids ont deux jours de plus d’incapacité de travail et les femmes, plus de trois jours de plus. (Lehert et al. JOEM 2014) D'autres publications parlent même de cinq jours supplémentaires d'absentéisme pour maladie pour les hommes et les femmes en surpoids ;
  3. ces personnes se rétablissent moins bien et présentent plus fréquemment des affections chroniques. Elles quittent de ce fait plus tôt leur emploi.

Initiatives fructueuses contre le surpoids

En tant qu'employeur, vous avez donc tout intérêt à sensibiliser vos collaborateurs à manger plus sainement et à faire plus d'exercice. Mieux encore : il a depuis longtemps été démontré scientifiquement que de telles initiatives donnent des résultats. En témoigne notamment l'analyse de 56 études sur les bénéfices de programmes de santé de grande envergure au travail. (Chapman 2005)

6 conseils faciles à appliquer contre le surpoids

Encourager vos collaborateurs sur leur lieu de travail à avoir une alimentation saine et à faire plus d'exercice ne nécessite pas d'investissements importants. Souvent, de petites adaptations ont un grand impact sur leur santé. Quelques conseils faciles à appliquer :

  1. mettez l'accent sur une alimentation saine : ajoutez davantage de boissons et d'aliments sains dans vos distributeurs automatiques. Optez, par exemple, pour un rapport 2/3 sain, 1/3 non sain ;
  2. mettez l'alimentation saine au menu de votre restaurant d'entreprise : riz, légumes, desserts sains, salad bar et soupe fraîche. Et pourquoi pas : offrez des fruits gratuits, car il s'agit même là d'une mesure fiscalement déductible ;
  3. offrez de l'eau gratuite, par exemple avec une fontaine à eau ;
  4. donnez à vos collaborateurs des informations sur l'alimentation : mal manger est souvent une question d'ignorance. Grâce à des brochures, des séances et/ou des stands d'information, faites prendre conscience à vos collaborateurs de leurs (mauvaises) habitudes alimentaires. Mensura peut vous aider dans ce sens ;
  5. lancez un plan « Objectif 10.000 pas par jour » et offrez à vos collaborateurs un objectif facile à concrétiser pour renforcer l'esprit d'équipe et leur volonté de bouger ;
  6. abonnement vélo : mettez des vélos à la disposition de vos collaborateurs et/ou proposez-leur une indemnité vélo.